Avicii en concert à Paris Bercy

Dans mon précédent billet je me disais quelque peu perplexe vis-à-vis du rendu d’Avicii, ou plus généralement d’un DJ, en live. Autant le dire : je n’ai pas été déçu ! Durant deux heures le jeune Suédois a littéralement enflammé Paris Bercy !

Le public est jeune (environ 18/20 ans et très loin de celui de Céline Dion vu dans la même salle deux mois auparavant), et totalement acquis à sa cause. L’ambiance est déjà très bonne pour Albin Myers en première partie, ce qui ne laisse présager que du bon pour ce qui va suivre ! Et c’est à 21 heures pétantes qu’Avicii apparait derrière ses platines, casquette à l’envers évidemment.

Résonne alors les premières notes d’ « Hey Brother » : « Hey brother, there’s an endless road to be discovered… », le public le reprend tellement fort qu’il a arrive à dépasser le son des enceintes ! Mais il reprend très vite le dessus lors du refrain, accompagné des confettis qui explosent et envahissent la salle. Et moi les confettis, j’adore ça !

Avicii en concert à Paris BercyLa scène est très basique, composée d’un écran géant et de l’estrade d’Avicii avec un écran frontal dessus, mais l’utilisation est plus que bien pensée : belles projections vidéos, stroboscopes aveuglants, fumigènes, feux d’artifices, flammes. C’est sans compter sur les breaks et accélérations que le DJ nous fait subir, mais qui ont l’effet d’exciter encore plus la foule. Tout Bercy est debout durant deux heures. Une atmosphère juste folle ! Elle participe vraiment au spectacle car, même si je n’assiste pas à un concert au sens traditionnel que je lui confère, ce n’est pas non plus une soirée en boîte de nuit, mais un mélange des deux où on peut n’en garder que le meilleur.

Outre ses tubes (« Levels », « Fade into Darkness », « You Make Me »), Avicii remixe également ses compatriotes de Swedish House Mafia et leur « Don’t you worry child », « Diamonds » de Rihanna ou le terrible « Animals » de Martin Garrix. Le point d’orgue restera également le final sur « Wake Me Up », un moment assez démentiel !

Avicii en concert à Paris Bercy

Si je devais tirer quelques points négatifs, je regretterai peut-être l’absence de guest en live (Aleo Blacc, la voix de « Wake Me Up »), et un Avicii plus présent et communicatif : il est la moitié du temps dans le noir, et n’a prononcé qu’un seul « Thank you Paris ». C’était la première fois que j’assistais au concert d’un DJ, et même si j’ai passé un excellent moment, ce n’est pas une expérience que je renouvellerai, à moins d’avoir un énorme coup de coeur, comme c’est le cas pour Avicii.

Découvrez mes photos du concert. Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !