julien doré

Concert ce vendredi de Julien Doré, pour son troisième et très bel album « LØVE ».

[dropcap]J[/dropcap]ulien Doré c’est un peu mon coup de coeur depuis 7 ans. Je me souviens encore de son casting à la Nouvelle Star avec sa casquette et son ukulélé, et même d’avoir envoyé un SMS après son excellente reprise de « Moi… Lolita ». Le temps a bien passé et le jeune homme s’est bonifié, après deux bons albums (« Ersatz » en 2008 et « Bichon » en 2011), il a sorti à l’automne dernier « LØVE », sans doute un des meilleurs albums de 2013.

« LØVE », prononcé « louve », signifie « lion » en danois. Mais ça signifie surtout « amour » en anglais, et c’est ce dont il est question dans cet album. On le sait, les albums post-rupture sont souvent les plus réussis, et Julien Doré confirme cette règle. Il signe la quasi-totalité des textes, à l’exception du très beau « Mon Apache », et nous déroule là une histoire d’amour, en passant même par celui qu’il voue à Michel Platini dans le titre du même nom. « Michel, ma belle, mon oiseau de nuit (Platini). Ton pied de porcelaine est gravé à vie (Platini) », on retrouve la dérision habituelle de Doré, mais il réussi à rendre ce texte assez poignant en lui donnant un véritable goût de nostalgie (accompagné par une chorale d’enfants de Saint-Rémy de Provence), qui parlera sans doute plus aux amateurs de football !

L’amour c’est aussi le voyage, et c’est l’atmosphère qui règne dans ce disque, une certaine idée de l’évasion, jusqu’aux Seychelles même avec l’incontournable « Paris-Seychelles », single de lancement. Des paroles torturées sur du up-tempo, c’est une recette qui a porté ses fruits, et Julien (pour les intimes) se l’approprie à merveille. On pourra surtout retenir « Viborg », « Corbeau Blanc » et le deuxième single « On Attendra l’Hiver ».

Autant dire qu’en octobre dernier je me suis précipité pour prendre une place pour le concert de ce vendredi (n’ayant pas pu aller le voir précédemment), et que je suis plutôt très impatient. Compte-rendu, photos et vidéos, très vite comme d’habitude !

Comme d’habitude, vous pouvez suivre la page Facebook (si ce n’est pas déjà fait !)