De « Toy Story » à « Rebelle », Pixar nous éclaire sur ses secrets de création et de production.

Si vous êtes nés dans les années 90 (ça marche aussi pour les années 80 !), la réplique « Vers l’infini et au-delà !!! » vous amène très certainement un petit goût d’enfance dans le cœur. « Toy Story » a quelque chose de culte pour notre fameuse génération « Y », c’est l’un des premiers films entièrement réalisé en images de synthèse. Aujourd’hui cela n’a plus la même saveur tant cette technique a pris le pas sur l’ensemble de la production de dessins animés. Et si je parlais comme un vieux réac’ du haut de mes 24 ans, je dirais que les jeunes d’aujourd’hui, qui doivent regarder un CD en se demandant quel est cet objet préhistorique et nous faire les gros yeux si on leur raconte qu’on s’amusait comme des fous avec des pogs, n’ont aucune conscience de la révolution qu’a été Pixar dans l’industrie de l’Entertainment.

IMG_4275

Depuis la sortie de « Toy Story », il y a presque 20 ans, de nombreux films tout aussi cultes ont été produit par la petite lampe sauteuse : « 1001 pattes », « Monstres & cie. », « Le monde de Némo », « Ratatatouille », « Là-Haut » ou encore « Rebelle ». Il y avait donc suffisamment de matière pour proposer une exposition mêlant dessins de recherches sur les personnages et les décors, story-boards et sculptures. Inaugurée au MoMA de New-York en 2006, elle s’est installée au Musée d’Art Ludique de Paris en novembre dernier.

IMG_4269

Beaucoup de travaux de recherche sont présentés, en particulier pour « Toy Story » et « Monstres & cie. ». On y découvre les premières esquisses des personnages de Woody et Buzz l’éclair ainsi que du monstre Sully (qui était franchement dégoutant à la base !). Même si on imagine tout le travail de production qu’il peut y avoir derrière ces films, on oublie souvent tout le processus créatif, celui qui est sans doute le plus important. Cette exposition a le mérite de le mettre en avant.

IMG_4294

On peut aussi découvrir des tableaux de production, qui sont digne d’œuvres d’art, en particulier ceux de « Ratatouille » présentant les toits de Paris. Beaucoup de sculptures en résine balayent le parcours, permettant de découvrir enfin les personnages les plus célèbres en « vrai », toujours avec un soin du détail très poussé. Toutes les différentes étapes de création d’un film sont vraiment mises en valeur.

IMG_4284

IMG_4295

IMG_4312

Mais le moment le plus bluffant se trouve dans une salle obscure à la fin de l’exposition : le zootrope de « Toy Story ». Etant très difficile à expliquer Wikipédia va m’aider : « Le zootrope est un jouet optique, se fondant sur la persistance rétinienne, il permet de donner l’illusion de mouvement. ». Je vous laisse découvrir une vidéo, ce sera plus parlant !

Au final je vais rejoindre l’avis de mon amie Maha qui a assisté à l’exposition quelques jours avant moi : il s’agit d’une bonne exposition d’art, mais avec un manque d’aspect ludique tout de même, on reste simple spectateur et il n’y a pas vraiment d’immersion dans les différents univers des films. Mais si vous passez par Paris avant le 2 mars, n’hésitez pas à y faire un tour !

IMG_4280

« Pixar, 25 ans d’animation » au Musée d’Art Ludique de Paris, jusqu’au 2 mars 2014.

Vous pouvez toujours suivre la page Facebook du blog 😉