Hier soir le concert de FAUVE avait un air de bad trip.

Ah l’adolescence ! Ses appareils dentaires, ses excès de sébum sur le front et sa rébellion permanente contre cette dictature qu’est « les parents » ! Je pensais en avoir terminé avec cette période ingrate depuis quelques années déjà, mais voilà que je l’ai retrouvée hier soir, et à ma grande surprise, lors du concert de FAUVE. Oui, oui ni Justin Bieber, ni One Direction mais bien FAUVE, ce phénomène apparu il y a tout juste un an et qui affole les médias (couverture des Inrocks « L’année Fauve », sept pages dans Libération « La Folie Fauve » pour la sortie de leur premier album). Il faut dire que leurs deux disques (un EP « Blizzard » et un album « Vieux Frères – partie 1 ») sont plutôt bons, et en particulier les textes très bien ficelés et ultra fédérateurs. Ca parle à toute une génération.

0326-Fauve-02

Le groupe lui joue la carte de l’anonymat, aucune photo de face *, ni aucun prénom. On ne sait rien d’eux de prime abord, même si en grattant un peu on apprend qu’ils ont la petite trentaine, qu’ils étaient avocat ou dans le marketing et qu’ils ont tout plaqué pour ce projet FAUVE comme ils l’appellent. A la musique s’ajoute toute l’imagerie, très léchée, très travaillée que développe le groupe au travers des clips et des pochettes de disques.

0326-Fauve-04

Il restait une étape : le live ! Sans surprise leur tournée se joue à guichets fermés (20 dates complètes à Paris), et leur plus grosse salle (selon leurs dires) c’était au Radiant à Caluire-et-Cuire. Le public lui est très jeune donc (16/17 ans), et très majoritairement féminin (quelques mamans sont dans la salle venues accompagner des groupes de copines avec le nom du groupe écrit au marqueur sur les bras). Alors durant l’attente on parle Lycée et du dernier contrôle de français, on fait des selfies sur Instagram et on envoie des Snapchat à celles qui n’ont pas eu de places. La première partie est assurée par Georgio, un « vieux frère de la famille » déjà en featuring sur le titre « Voyou » du groupe. Un jeune rappeur d’une vingtaine d’années et qui saute partout, partout, partout ! Un peu fatiguant même, mais il a le mérite de mettre l’ambiance, et le public y est très (trop ?) réceptif.

0326-Fauve-12

Place au groupe, et première surprise pour moi : on voit leur visage. Oui, je m’étais persuadé qu’ils auraient joué la carte de l’anonymat jusqu’à la scène, à la Daft Punk. La scénographie est très bien foutue, cinq panneaux en fond de scène où seront projetés des clips très bien réalisés sur tous les titres. Ils sont mobiles et permettent à la scène de changer de visage durant le spectacle. Le concert débute sur « De Ceux », et ce qui frappe c’est le débit impressionnant du chanteur (sans nom !) qu’il tiendra durant une heure et demie. Chapeau ! D’autant plus que le monsieur passe son temps à arpenter la scène de long en large, mais tout le temps, vraiment tout le temps. A un moment je me suis cru sur le court central de Rolland Garros à force de balancer ma tête de gauche à droite pour le suivre !

0326-Fauve-15

Malheureusement un concert ça dépend à la fois de l’artiste sur scène et du public autour. Et si je n’ai rien à redire sur la prestation de FAUVE, en revanche le public c’était différent. Il faut savoir que les adolescentes ont une capacité vocale très élevée, et en particulier quand elles sont en gang. Alors je n’ai rien contre les gens qui crient et qui chantent TRÈS FORT (venant de ma part ce serait un peu le Camembert qui dit au Roquefort « tu pues »), mais au bout d’une heure j’ai trouvé ça pénible. Je peux aussi parler des engueulades et des gens qui cloppaient dans la fosse. L’effet positif c’est que le public était très réactif, le point d’orgue étant le final sur « Blizzard » où tout le monde lève son majeur pour lui dire d’aller se « faire enculer ».

0326-Fauve-13

Je suis sorti un peu déçu de ma soirée, car même si la prestation du groupe était très convaincante (je pense à « Haut les Cœurs », « 4000 îles », « Requin-Tigre », « Nuits Fauves » et « Loterie » mon titre préféré !), je n’étais pas du tout dans le même délire que l’environnement qui m’entourait. FAUVE sera de retour à Lyon en juin dans le cadre des Nuits de Fourvière mais ce sera sans moi.

  1. De Ceux
  2. Hauts les Cœurs 
  3. Cock Music Smart Music
  4. Saint Anne
  5. Lettre à Zoé
  6. Voyou (avec Georgio)
  7. 4000 Îles
  8. Infirmière
  9. Requin-Tigre
  10. Rub a Dub
  11. Vieux Frères
  12. Jeunesse Talking Blues
  13. Nuits Fauves
    Rappel
  14. 2XGM
  15. Kané
  16. Loterie
  17. Blizzard

* Suite à la mise en ligne j’ai reçu un message du groupe FAUVE via Facebook…

Gros, c’est super joli bien joué. Par contre si tu peux ne pas mettre celles où on voit les visages, c’est vraiment mieux… On n’est pas trop à l’aise avec ça, comme tu le sais peut-être. Question de discrétion quoi. La bise !

« Question de discrétion » ? Vraiment ?