Est-ce que ce début de week-end s’annonce fort sympathique ?

[dropcap]J[/dropcap]ulien Doré a en tout cas tout fait pour que cette fin de semaine débute comme il se doit. Et il a fait du Julien Doré ce vendredi à la Bourse du Travail, au programme du second degré (et même au-delà), du ukulélé, des paillettes et de l’émotion également.

Car ce LØVE Tour et à l’image de l’album, une joyeuse déprime. Après une entrée sur le presque solennel « Viborg », la toile de fond scintillante et l’immense « LØVE » qui servent de décor au spectacle s’illuminent. S’enchaînent les titres du dernier album (« Hôtel Thérèse », « Habemus Papaye », « London nous Aime »), et au bout de 15 minutes seulement le public assis au fond de la salle (le parterre de la Bourse étant assis) se lève pour s’agglutiner sur l’avant scène. Mouvement de foule et une ambiance qui se réchauffe au parfait moment pour « Kiss Me Forever » ! Julien lance une chorégraphie digne d’un cours de fitness du Club Med Gym reprise par tous, avant d’asperger la foule de paillettes ! Et vous le savez, les paillettes, j’adore ça !

DSC00270

Noir. Et résonne « Ameno » du groupe Era. Surprise et rire dans le public quelque peu circonspect. Le chanteur réapparait, ukulélé en main et une énorme boule à facettes sur la tête pour interpréter une reprise de K-Maro : « Femme Like U ». L’ensemble parait tellement improbable qu’il en est génial, et encore plus quand le public chante le titre en choeur (je ne me souvenais plus des paroles personnellement !).

Les musiciens rejoignent Julien Doré (toujours le ukulélé en main) sur le devant de la scène pour interpréter « Heaven » et le génial « Winnipeg » dont il nous fait reprendre le refrain « I want to go to Winnipeg with you », une bonne vingtaine de fois ! Il s’en amuse même : « Je n’écris pas que des tubes en anglais avec une seule phrase qu’on répète pendant un quart d’heure ! ». Il enchaîne avec son premier single « Les Limites », puis « Paris-Seychelles » qu’il fait reprendre par le public avant de disparaitre pour mieux réapparaitre sur le balcon et asperger une nouvelle fois le public de paillettes, et je ne le dirais jamais assez, mais j’adore ça !

DSC00319

Le ton du spectacle devient plus sérieux avec « Les Bords de Mer » interprété au mégaphone et « Bleu Canard » issu de son deuxième album. Il conclue le spectacle comme l’album avec le beau « Corbeau Blanc », et je ressens une pointe de déception ne pas avoir eu « Platini » que j’adore.

Le rappel se fait sans surprise sur « Mon Apache ». A la fin le public est debout et Julien Doré fait moins le malin qu’au début, très ému et presque aussi intimidé qu’un gosse. Il se met au piano pour deux titres supplémentaires « Kiss Me Forever » et « Paris-Seychelles », avant de s’en aller. En résumé une soirée sous le signe de l’amour avec un grand Ø !

Découvrez les photos et vidéos du concert. Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Setlist du 28 février 2014 :

  1. Viborg
  2. Piano Lys
  3. Hôtel Thérèse
  4. Habemus Papaye
  5. London Nous Aime
  6. Chou Wasabi
  7. Kiss Me Forever
  8. Femme Like U (reprise de K-Maro)
  9. Balto
  10. Heaven
  11. Winnipeg
  12. Les Limites
  13. Paris-Seychelles
  14. Les Bords de Mer
  15. Bleu Canard
  16. On attendra l’Hiver
  17. Corbeau Blanc
    Rappel
  18. Mon Apache
  19. Kiss Me Forever (Acoustique)
  20. Paris-Seychelles (Acoustique)