On avait un peu perdu cette chère Lady Gaga ces derniers temps, même si la promotion de son dernier album ARTPOP avait plutôt bien débutée, depuis fin 2013 les choses ne semblait plus aller pour le mieux. En témoigne la promotion avortée de « Do What U Want » avec clip tournée et teasé mais jamais sorti, et le « remplacement » du duo avec R. Kelly par Christina Aguilera.

Puis début janvier il y a eu ce billet posté sur son réseau social Little Monster, où sur une vingtaine de lignes Maman Monstre nous racontait à quel point son entourage professionnel avait mal agit avec elle suite à sa blessure et à l’annulation de sa tournée, et dans le lancement de son album. Elle concluait en nous assurant avoir fait le ménage et que la promotion d’« ARTPOP » allait pouvoir – enfin – débuter, en vue également de la tournée en mai prochain.

Après un passage dans le public de Britney Spears à Las Vegas et quelques apparitions à la fashion week, nous n’avions toujours aucune nouvelle musicale de Gaga. Jusqu’au Festival SXSW de la semaine dernière : au programme une prestation en mode cracra avec vomis en supplément. Bref, beaucoup de petits monstres étaient assez désorientés par ces choix artistiques et l’annonce d’un nouveau clip pour l’ère « ARTPOP » pouvait laisser espérer qu’elle revienne un peu à la raison… enfin à « sa » raison !

Sorti cette nuit, le clip de « G.U.Y. » se révèle être une très bonne surprise ! Introduit par deux titres de son album « ARTPOP » et « Venus », on y retrouve tous les codes dont nous avait habitués Gaga : looks, chorégraphie, esthétique et histoire WTF, on est en terrain connu ! Et force est de constater que ça fait du bien !

Dans ce court métrage de sept minutes, Gaga nous expose sa vision du girl power. Elle est d’abord à terre, telle un ange déchu, au milieu de business men se disputant des dollars tombant du ciel (le parallèle avec le fameux message publié sur son réseau social est assez facile). Récupérée, et même ressuscitée dans une villa Californienne aux allures de temple grec (habitée par les Real Housewives, issues d’une real TV US), elle décide de monter un armée de clones de sexe masculins en utilisant l’ADN de grands hommes (à savoir Jésus, Gandhi, Michael Jackson et John Lennon – coupé au montage), afin de les installer au pouvoir (je vous laisse deviner que les hommes en questions sont tous mannequins !). La formule d’usage et de dire que derrière chaque grand homme se cache une femme (une « girl under you »), et c’est ce qu’illustre (certes avec ses gros sabots) notre chère Gaga ! Le tout entrecoupé de chorégraphies et de poses lascives.

Le clip tombe au très bon moment car Gaga sera de retour sur scène ce vendredi à la Roseland Ballroom de New-York pour sept concerts intimes ; avant d’entamer sa grande tournée en mai prochain avec un passage en Europe à l’Automne. Je serai évidemment de la partie, le 31 octobre à Paris et le 8 novembre à Barcelone. Et oui quand on aime, on ne compte pas !

Vous pourrez suivre tout ça, et même plus sur la page Facebook du blog !