Mylène Farmer diffuse ce jeudi le film live de sa tournée Timeless 2013 au cinéma.

Tout commence il y a 15 ans, en 1999. J’ai 9 ans et je découvre l’album « Innamoramento » qui passera en boucle durant les mois suivants. A l’époque j’habitais Paris et mon voisin vigile à Bercy de profession, et au courant de ma nouvelle passion pour la chanteuse, nous « invite » ma mère et moi pour le dernier concert parisien de sa tournée « Mylenium Tour ». Je dis « invite » car nous sommes entrés par les coulisses pour arriver dans une salle totalement vide, quel privilège ! Et quel souvenir aussi ! Le décor était constitué d’une immense statue dont la tête s’ouvrait en deux pour laisser Mylène faire son entrée en scène. C’est à ce moment précis que je me suis fait avoir et que depuis je suis allé voir tous ses spectacles.

0928-Farmer-07

Enfin « tous », il n’y a en a eu que trois par la suite ! Il a fallu attendre 2006 (après une pause dans sa carrière pour lancer notre star-danseuse Alizée) avant qu’elle remonte sur scène, à Bercy seulement, pour un spectacle dit « intransportable », avec deux scènes (dont une en croix), des portes géantes et un rideau d’eau. C’était pour mon seizième anniversaire et ça reste également un souvenir fort, même si le spectacle proposé étant en dessous du précédent.

Le rendez-vous suivant est pris en 2009, et même si je n’avais pas vingt ans, j’étais assez grand et autonome pour bouger seul en France et me rendre à la fois à Toulouse et au Stade de France pour assister à ses concerts ! J’ai fait quatre dates de cette tournée, mais c’est la première, le 15 mai 2009, qui restera gravée et c’est certainement le meilleur concert (à ce jour) de ma tournée !

0913-Farmer-15

Autant dire qu’à l’annonce de son retour sur scène en 2012 j’étais au taquet ! Elle fait partie de ces artistes où je n’ai pas besoin d’écouter leur dernier album en date pour me jeter sur les places. Mais j’aurais peut-être du ! Il faut dire que la dernière décennie n’a pas été très bonne pour Mylène Farmer : après deux albums (« Avant que l’ombre… » en 2005 et « Point de Suture » en 2008) sans la même saveur que les précédents, elle avait innové en délaissant son collaborateur de toujours Laurent Boutonnat pour le plutôt réussi « Bleu Noir » en 2010 (avec les collaborations de Moby, Archives et RedOne pour la caution commerciale), avant de le retrouver pour le mauvais « Monkey Me » fin 2012.

0913-Farmer-16

Ce n’est pas ça qui a réfréné mon impatience de la retrouver sur scène en septembre dernier pour le lancement de sa tournée « Timeless 2013 ». Première date le 7 septembre à Bercy, et il y en aura quatre autre durant un mois : le 13 de nouveau à Bercy, les 24 et 28 à Lyon et le 5 octobre à Montpellier. Je pense être un peu masochiste ! Je dis ça car je n’ai pas aimé ce spectacle, une véritable déception dès la fin du premier concert. Vous me direz « pourquoi y aller encore quatre fois alors ?! », je répondrai que j’ai beaucoup de tendresse pour elle et qu’à chaque fois j’étais tout de même content d’assister au spectacle. Et puis j’ai fait de jolies rencontres au fil des dates !

0924-Farmer-15

Alors pourquoi je n’ai pas aimé ce spectacle ? Parce que je n’y ai pas retrouvé cette petite magie que j’avais vécu lors de son spectacle quatre ans auparavant. D’abord il y a ce décor très froid, avec juste un écran géant et des espèces de tubes métalliques sur les côtés, puis ces panneaux mobiles de spots, très bien pensés mais sans vrai charme. Ils serviront à constituer « la porte des étoiles » par laquelle elle faire son entrée en scène.

Il y a aussi le plaisir d’entendre des titres que j’aime énormément (« Désenchantée », « C’est une belle journée », « Je t’aime mélancolie ») et des surprises (« Comme j’ai mal », « Maman a tort »), le tout un peu gâché par de mauvais titres (« Elle a dit », « Slipping Away (Crier la vie) », « Inséparables »).

0928-Farmer-20

S’y ajoute le déroulé du spectacle, très mal rythmé et une Mylène Farmer pas aussi à l’aise que ce que j’avais pu voir par le passé (notamment sur la première date où elle était complètement ailleurs !). On appréciera qu’elle arrête de danser aussi, enfin de bouger les bras dans ses tenus encombrantes, et de nous ressortir les mêmes chorégraphies qu’en 1987. Mais si j’étais objectif, je dirais que ça reste tout de même un beau spectacle (il y a notamment l’intervention de robots sur scène, très bien amenés), très au dessus de ce qui peut se faire en France. Elle reste quand même à part et presque inégalable au niveau scénique.

0928-Farmer-29

Alors comme j’aime me faire du mal, je retourne une sixième fois voir le spectacle, et cette fois-ci au cinéma pour la projection du film du concert, filmé à la Halle Tony Garnier de Lyon ! Et là je peux vraiment dire, qu’elle m’a bien eu !

Découvrez les photos et vidéos de cette tournée. Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

 

7 Septembre 2013 Paris Bercy


13 Septembre 2013 Paris Bercy


24 Septembre 2013 Halle Tony Garnier, Lyon


28 Septembre 2013 Halle Tony Garnier, Lyon


5 Octobre 2013 Park&Suites Arena, Montpellier

Set list de la tournée :

  1. A Force de…
  2. Comme j’ai mal
  3. C’est une belle journée
  4. Monkey Me
  5. Slipping Away (Crier la Vie)
  6. Elle a Dit
  7. Oui mais… Non
  8. Mad World (reprise de Tears for Fears avec Gary Jules)
  9. Les Mots (avec Gary Jules)
  10. Je te dis tout
  11. Et pourtant…
  12. Désenchantée
  13. Bleu Noir
  14. Diabolique mon Ange
  15. Sans contrefaçon
  16. Maman a tort
  17. Je t’aime mélancolie
  18. XXL
  19. A l’ombre
    Rappel
  20. Inséparables
  21. Rêver