Retour sur un concert mémorable : le concert formidable de Stromae à Lyon !

[dropcap]F[/dropcap]lashback en novembre dernier (car oui il y a eu des concerts avant l’ouverture de ce blog !) pour le concert de Stromae au Transbordeur. Enfin je devrais remonter le temps jusqu’en juillet dernier : je viens d’emménager à Lyon et je découvre que le jeune homme vient en concert dans quatre mois, je prends donc ma place tranquillement. Le succès de « Papaoutai » commençait, mais on étant encore loin du raz-de-marrée qui est arrivé les semaines suivantes. A ce moment-là Stromae voyait petit pour sa tournée : des salles de 1 000 places environ. A ce jour il a rempli les plus grandes salles de France et trois Bercy prévus pour novembre 2014. Le plaisir est d’autant plus grand d’avoir la chance de profiter du concert dans une petite salle !

1123-Stromae-02

La première partie est assurée par l’excellent Thomas Azier, avant l’arrivée du grand belge sur scène. Une vidéo d’introduction sous forme de dessin-animé en noir et blanc le présente évoluant dans un milieu hostile, tandis que les trois musiciens font tour à tour leur apparition sur scène. Stromae arrive, il est totalement identique au personnage qu’on connait : cardigans à motifs géométriques, noeud papillon, short et chaussettes hautes. « Ta Fête » ouvre le concert, et le public est à fond ! Ils chantent tous les titres par coeur, et des fois plus fort que Stromae !

1123-Stromae-09

La plupart des personnes connaissent même par coeur les quelques « leçons de Stromae » qui ponctuent le spectacle. Personnellement je n’en ai vu aucune, et j’étais un peu largué par rapport aux histoires de Tintin et Milou. Petit changement de costume (il a troqué le short contre un pantalon), on installe une table (de jardin) sur scène, et le voilà qui enfile des chaussettes en monologuant là-dessus, ce n’est pas vraiment intéressant mais ça plait ! Il interprète le génial « Tous les Mêmes », en jouant sur la dualité masculin/féminin qu’il a utilisé dans le clip sorti quelques semaines après le concert, et enchaîne avec « Ave Cesaria » titre hommage à Cesaria Evora, « la Diva aux pieds nus ».

1123-Stromae-16

Un des meilleurs moments du concert est sans doute « Quand c’est ? », une chanson qui aborde le cancer. La mise en scène est vraiment très bien trouvée, avec un monstre projeté sur l’écran qui prend de plus en plus de place jusqu’à plonger la scène entière dans le noir à la fin du morceau. Stromae est vraiment impeccable dans son interprétation. C’est d’autant plus bluffant sur le désormais culte « Formidable ». Il est juste prenant et fini le titre avec les larmes aux yeux avant de se faire trainer dans les coulisses par son musicien.

1123-Stromae-22

Beaucoup d’importance est accordée à la mise en scène et aux jeux de lumières très travaillés, comme sur « Moules Frites », que Stromae introduit en monologuant pendant plus de cinq minutes sur des sandwichs, avec des histoires de « mitraillettes et de pain français des années septantes ». Bref c’est belge ! Il termine son « tour de chant » (j’adore cette expression !) en enchaînant « Humain à l’eau », où il demande au public de reproduire une chorégraphie comme les soldats projetés sur l’écran, et son grand succès « Alors on danse ». Je n’ai même pas besoin d’expliquer l’ambiance qui régnait dans la salle à ce moment-là !

« Papaoutai » sert de rappel, Stromae devient alors le mannequin du clip et se fait porter sur scène par ses musiciens. Le voir en vrai, figé comme dans son clip c’est à la fois bluffant et perturbant tellement il est « dans le rôle ». Le public est totalement conquis, moi le premier ! « Merci » le morceau instrumental qui clos l’album, clos aussi le concert.

En résumé j’ai passé une soirée formidable (c’est facile !) ; mais ce n’était pas une surprise, avec un album aussi bon que « Racine Carrée », le concert avait de fortes chances d’être au même niveau !

Découvrez les photos et vidéos du concert. Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Setlist du 23 novembre 2013 :

  1. Ta Fête
  2. Bâtard
  3. Peace or Violence
  4. Te Quiero
  5. Tous les Mêmes
  6. Ave Cesaria
  7. Sommeil
  8. Quand c’est ?
  9. Moules Frites
  10. Formidable
  11. Carmen
  12. Humain à l’eau
  13. Alors on danse
    Rappel
  14. Papaoutai
  15. Merci