Charlie Winston était à Lyon pour un concert unique en France. Découverte.

Mercredi avait lieu l’inauguration du Festival Spider Expand aux Subsistances de Lyon, principalement orienté vers la danse il s’est néanmoins offert une parenthèse musicale pour son ouverture avec la présence de Charlie Winston en tête d’affiche. Jamais avare de découvertes live, je me suis laissé tenter même si je n’avais plus entendu parler du chanteur britannique depuis son succès « Like a Hobo » : « tu vas voir il déchire en live ! » me promet-on, nous allons voir ça.

Mais avant tout il faut que je m’arrête sur la première partie, Imperial Quartet, un groupe de quatre musiciens (un batteur, un bassiste et deux aux cuivres) qui m’ont bien surpris. Plutôt hermétique à tout ce qui peut ressembler à du jazz je me suis laisser prendre au jeu, car ils ont assuré !

0416-CharlieWinston-03

Suite à un problème technique ils ont du interrompre leur set durant une dizaine de minutes, et pour meubler les spectateurs étaient invités à monter sur scène pour raconter des blagues. Malheureusement le public de ce genre de festival n’est pas des plus comiques disons. Ce sont majoritairement des habitants de la Croix Rousse, pour ceux qui ne sont pas de Lyon, c’est plutôt le style de gens qui mangent bio et qui vénèrent les vélos.

Au bout d’une heure, il était (largement) temps pour le « hobo » de monter sur scène. Chemise turquoise, cravate jaune et chapeau assorti, Charlie Winston parle totalement en français, avec le petit accent british et les fautes de syntaxe qui lui permettent de se mettre dans la poche la majorité féminine présente sous la verrière des Subsistances.

0416-CharlieWinston-07

Je ne connais rien de lui à part son (seul) succès, donc l’enchaînement des titres de ses deux premiers albums, ainsi que d’un titre inédit, ne m’a pas forcément conquis ; même si, lui, assure très bien en live, notamment aidé par un petit clavier au sol qui lui permet d’enregistrer des sons en live et de les diffuser en continu pour assurer la partie rythmique du concert (il n’est accompagné que de deux personne : une aux claviers et l’autre aux percussions). C’est à partir de sa, plutôt bonne, reprise de « Cloudbusting » de Kate Bush et de son titre « Calling Me » que j’ai vraiment commencé à le trouver intéressant.

Après une séquence émotion au piano sur « My Name », il nous demande gentiment de ne plus filmer afin de «  »profiter » » des titres suivants. Disons plutôt « ce sont les titres de mon prochains album et j’ai pas envie qu’ils filtrent », je ne vous en ferai donc pas profiter mais c’était certainement ceux que j’ai préférés du concert !

0416-CharlieWinston-15

Le final se fait sur une version trèèèèèèèès longue de « Like a Hobo », où il n’hésite pas à descendre de scène se mélanger à la foule. Moment festif et très sympathique ! Car il est quand même sympa ce Charlie ! Et bon pote en plus car il nous invite (enfin nous propose) même de revenir pour voir d’autres spectacle du festival, festival organisé par ses amis (ben oui on comprend mieux sa présence !). Le rappel se fait à la suite d’une très grosse ovation sur « I Love Your Smile » et la très bonne « In Your Hands ».

Même si je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce concert, j’ai tout de même passé une très bonne soirée, et je pense que je me pencherai sur son prochain album dont les extraits sont très prometteurs.

Découvrez les photos du concert. Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Set list du concert :

  1. Speak To Me
  2. Where Can I Buy Hapiness ?
  3. Hello Alone
  4. I Believe It’s You (inédit)
  5. Kick the Bucket
  6. Cloudbusting (reprise de Kate Bush)
  7. Calling Me
  8. Buzzcut Season (reprise de Lorde)
  9. My Name
  10. Wilderness (inédit)
  11. Evening Comes (inédit)
  12. Like a Hobo
    Rappel
  13. I Love You Smile
  14. In Your Hands