Retour sur la seconde « Creative Live Session » au Palais de Tokyo.

[dropcap]C[/dropcap]’est grâce à un simple retweet, et un peu de chance, que j’ai gagné une invitation pour la deuxième soirée « Creative Live Session » organisée par Sony Music et Virgin Radio. Je participe peu aux concours, mais pour celui-là il faut dire que je trouvais l’affiche plutôt alléchante : Julien Doré et Peter Peter au programme. Le premier j’ai pu le voir il y a deux mois pour son LØVE TOUR à Lyon, et le second a sorti un de mes albums préférés de ce début d’année, l’occasion donc de le découvrir en live.

0429-CreativeLiveSession-01

La soirée avait lieu et place au Palais de Tokyo dans la salle YOYO, et c’est Gaël Faure (ex-candidat de la Nouvelle Star, promo Christophe Willem) qui ouvre la soirée. Je n’attendais rien de ce garçon et je pense que je n’en garderai pas plus… Après quatre chansons, c’est au tour d’Archimède d’entrer en scène. Archimède c’est un groupe de rock FM ersatz d’Oasis, aux paroles décalées, que je pensais ne jamais avoir entendu, avant de me souvenir que je les avais vu en première partie de Johnny Hallyday à Nîmes en 2013 ! Je n’avais pas retenu leur nom l’an dernier et face à leur set, j’ai mieux compris pourquoi…

0429-CreativeLiveSession-02

0429-CreativeLiveSession-03

Place aux choses sérieuses donc avec l’arrivée du Peter Peter ! Arborant une grande mèche il entame son set comme son album avec « Une Version Améliorée de la Tristesse ». Le titre est très bon, mais il l’est encore plus en live surtout avec son outro et le saxophoniste qui l’accompagne sur scène. Un simple « Merci » très sobre pour conclure le titre, et le québécois dédicace le suivant, « Beauté Baroque » à « une fille de Montréal… qui n’existe plus… ».  Joie de vivre et déconnade sont donc au rendez-vous ! Même si le jeune homme est très peu expressif et communicatif sur scène, ses chansons réussissent à prendre la dessus (comme son single « Carrousel ») et le charme opère. Il achève son (court) passage avec le titre final de son album « Les Chemins Étoilés ». C’était bien trop court, mais c’était un bon aperçu du concert qu’il donnera à la Cigale en octobre prochain.

  1. Une version améliorée de la tristesse
  2. Beauté Baroque
  3. Carrousel
  4. Les Chemins Étoilés

0429-CreativeLiveSession-12

Le moment est venu pour Julien Doré, la star de la soirée, d’entrer en scène. Son set est une version écourtée, huit titres, de son LØVE TOUR. Et comme le concert que j’ai vu à la Bourse du Travail, le meilleur moment est sans doute « Paris-Seychelles », car la chanson est bonne d’abord, puis la reprise avec le public et Julien qui balance des paillettes au milieu de la foule c’est génial (vous savez à quel point j’adore les paillettes !). Sur scène Julien Doré est égal à lui-même : à la fois solennel (sur « Viborg », « On attendra l’Hiver » et « Corbeau Blanc ») et déjanté (« Kiss me Forever »). C’était un plaisir de le retrouver, et encore plus dans ce cadre. Double merci à Virgin Radio et Sony Music !

  1. Viborg
  2. Hôtel Thérèse
  3. Chou Wasabi
  4. Kiss Me Forever
  5. Paris-Seychelles
  6. Bleu Canard
  7. On Attendra l’Hiver
  8. Corbeau Blanc

Découvrez les photos de la soirée. Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !