Taylor Swift, avec l’aide de Kendrick Lamar, est prête à en découdre dans « Bad Blood », 4ème extrait de « 1989 ».

[dropcap]A[/dropcap]près 10 jours d’un teasing intense sur les réseaux sociaux, Taylor Swift a dévoilé hier le clip de « Bad Blood » en ouverture des Billboards Music Awards, où elle remporté pas moins de 8 trophées.

Ceux qui s’attendaient à un court métrage scénario à la vue du nombre colossal de guests seront déçus. Le clip souffre du même syndrôme que ceux de Katy Perry où le teasing se révèle plus intéressant que les clips eux-mêmes.

05-badblood

En moins de 4 minutes, la vidéo de « Bad Blood » se résume à une énumération du carnet d’adresse qu’on savait déjà bien rempli de Taylor. De Ellie Goulding à Ellen Pompeo (la Meredith de « Grey’s Anatomy ») en passant par Cindy Crawford, aucune n’aura le droit à plus de 5 secondes d’antenne. Pas de place non plus pour un scénario, mais lorsque le rôle de la vilaine est attribué à Selena Gomez, on a peut-être pas envie d’en savoir plus sur pastiche de « Sucker Punch » !

La seule présence masculine revient à Kendrick Lamar qui assure un featuring sur le titre. Il s’agit d’une première dans la discographie de l’ex star de la country US, qui confirme avec ce simple feat son statut de star de la pop à part entière, dans les pas d’une Katy Perry très friande du genre (la brunette compte Snoop Dog, Kanye West et Juicy J dans son crew).

Derrière sa chevelure blonde, Taylor Swift mène sa carrière d’une main de maitre et rien ne semble lui résister : la vidéo de « Bad Blood » a été vue plus de 15 millions de fois en 24 heures.

Beware Katy, Taylor is coming like a dark horse !