L’enfant terrible de la mode s’expose à Paris jusqu’au 3 août 2015 au Grand Palais.

Il aura fallu 4 ans avant que l’exposition consacrée à Jean-Paul Gaultier n’arrive en France ! Après Montréal, Dallas, San Francisco, Madrid, Rotterdam, Stockholm, New York, Londres et Melbourne, Paris est la dixième étape de cette rétrospective de près de quatre décennies de haute-couture, spécialement enrichie pour l’occasion.

Exposition Jean Paul Gaultier au Grand Palais

On y découvre ses débuts (ses extrêmes débuts même avec son ours en peluche Nana portant le premier soutien-gorge conique en papier journal !), ses premières collections et l’on suit son parcours au fil de ses inspirations qui jonglent entre marinière, corset, punk et french cancan.

Exposition Jean Paul Gaultier au Grand Palais

Certains mannequins prennent vie à l’aide d’un visage animé projeté en mapping sur leur tête. Les spectateurs sont ainsi accueilli par Jean-Paul Gaultier en personne ! On ne pouvait pas trouver meilleur guide que l’enfant terrible afin de nous plonger dans son univers. Et l’on se rend compte grâce à ses mannequins initialement inanimés et qui prennent soudain vie, à quel point l’oeuvre de Jean-Paul Gaultier est vivante, comment elle s’imprègne de la société et ses codes pour tout secouer : que ce soit en faisant porter des jupes aux hommes, ou en transformant le corset en symbole de pouvoir féministe.

Exposition Jean Paul Gaultier au Grand Palais

Jean-Paul Gaultier est un artiste populaire et il en est fier. Il a habillé toutes les icônes de son temps : de Catherine Deneuve à Nana Mouskouri, en passant par Anna Wintour, Amy Winehouse, Yvette Horner jusqu’à Conchita Wurst. Elles sont d’ailleurs toutes réunies au premier rang d’un défilé sur tapis roulant, une nouvelle fois très bien pensé.

Mais la partie qui m’a le plus intéressé – vous vous en doutez – c’est celle consacrée aux muses. Des tenues de scène cultes sont présentées telle que le corset du « Blond Ambition Tour » de Madonna, ou la tenue d’écorchée portée par Mylène Farmer en 2009. On souhaiterait presque une exposition parallèle consacrée uniquement à toutes ces tenues tellement marquantes réalisées par le couturier, et qui ont grandement participé à façonner le statut d’icône de celles qu’il a habillé.

Tenue de Madonna lors du Blond Ambition Tour

Tenues de Mylène Farmer pour le Tour 2009 et Timeless 2013

Passionné de mode ou totalement néophyte sur le sujet, la planète mode de Jean-Paul Gaultier séduit sans mal tous les publics, tant son oeuvre est aussi exigeante qu’accessible, et la scénographie de l’exposition est à son image : ingénieuse et créative !

Si vous êtes à Paris avant le 3 août, n’hésitez pas à faire un tour au Grand Palais, et pour les moins chanceux je vous ai quand même ramené quelques photos !