Live report. Pour le passage parisien de son « Delirium World Tour », la chanteuse britannique a proposé un show efficace mais sans prétention.

[dropcap]M[/dropcap]algré ma déception vis à vis de son dernier album, ma curiosité naturelle m’a incité à me rendre hier soir au Zénith de Paris découvrir Ellie Goulding en live. Que vaut sur scène la charmante blonde à la voix légèrement nasillarde (mais qui fait tout son charme) et aux tubes aguicheurs ?

DSC03331

C’est sans surprise que j’ai découvert une artiste assez réservée mais qui assure sans faille un show à son image : simple, sans prétention et très efficace ! Ecrans géants de rigueur et quelques jeux de draps suffisent à une mise en scène basique mais jamais cheap. En plus des musiciens et choristes, la chanteuse est accompagnée par quatre danseurs musclés et friands d’acrobaties. Si elle a l’honnêteté de ne pas s’improviser danseuse, Ellie s’essaye néanmoins à quelques pas, notamment sur l’excellent « Something In The Way You Move » extrait du dernier album.

DSC03356

S’il y a une surprise dans ce spectacle, c’est qu’il a réussi à me faire apprécier « Delirium » ! Quasi tous les titres y sont interprétés et passent le cap du live à merveille. Mention spéciale pour « Devotion » interprété en guitare/voix. Un joli moment à l’instar du tableau acoustique où Ellie, très émue après « My Blood », endosse un drapeau français tendu par un fan avant de chanter « Army », titre dédié à sa meilleure amie qui dans la vraie vie n’est pas Taylor Swift !

Mon seul regret réside dans son manque de spontanéité, elle reste la tête dans le déroulé de son spectacle sans s’autoriser quelques échanges avec le public en dehors des traditionnels ‘Thank you, you’re amazing« . Enfin à une exception lorsqu’elle se met à fredonner « Work », le dernier single de Rihanna, en précisant qu’elle l’a eu en tête toute la journée et qu’elle n’arrive pas à s’en défaire ! On la comprend tellement !

DSC03370

Evidemment les gros succès s’enchaînent en fin de setlist : « I Need Your Love », « Burn », « Anything Could Happen » et l’irrésistible « Love Me Like You Do », servi par un déluge de paillettes comme j’en ai rarement vu. J’en ai encore dans les cheveux au moment où j’écris ces lignes ! Surtout quel plaisir de découvrir ces titres en live servis par une vraie formation de musiciens et choristes ! Il n’y a pas à dire les vrais instruments procurent beaucoup plus de chaleur et de profondeur que les programmations. Rien que pour ça, merci Ellie !

DSC03388

Au delà de sa grande timidité, elle confie sur scène ne pas trop sourire car elle n’aime pas le sien, c’est une artiste très attachante que j’ai découvert. Une chanteuse qui n’en fait pas trop pour éblouir ses spectateurs, se contentant d’un spectacle certes simple mais solide car servi par un live impeccable. Une bien belle soirée.

Je vous invite à découvrir les photos et vidéos sur spectacle, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Setlist du 25 février 2016 :

  1. Intro (Delirium)
  2. Aftertaste
  3. Holding On For Life
  4. Goodness Gracious
  5. Something In The Way You Move
  6. Outside
  7. Around U
  8. Devotion
  9. Keep On Dancin’
  10. Don’t Need Nobody
  11. Explosions
  12. My Blood
  13. Army
  14. Lights
  15. Lost and Found
  16. Figure 8
  17. On My Mind
  18. Codes
  19. Don’t Panic
  20. We Can’t Move To This
  21. I Need Your Love
  22. Burn
    Rappel
  23. Anything Could Happen
  24. Love Me Like You Do