Lundi soir j’assistais à la troisième des six représentations de Muse à l’AccorHotels Arena. Une découverte et une grosse claque pour un live inoubliable. Compte-rendu.

[dropcap]C[/dropcap]e serait mentir que de vous dire que je suis un grand admirateur de Muse, ma science sur le répertoire du groupe s’arrêtant à leurs grands succès (« Starlight », « Madness », « Time Is Running Out »). Si je me suis précipité sur l’achat d’une place pour leur « Drones World Tour » en septembre dernier, c’est parce que leur réputation scénique les précède. Ca fait des années qu’on me vante les mérites du groupe anglais sur scène, alors quoi de mieux que d’en juger par moi-même avec mes propres yeux et mes propres oreilles ?

DSC03452

Plein les yeux et plein les oreilles, c’est exactement ce que j’ai pris lundi soir ! Un show high-tech XXL mais qui ne perd pas pour autant son âme grâce à une scène centrale offrant une belle proximité avec le groupe, l’affiche annonçait « every seat is a good seat », parole tenue !

Tous les ingrédients sont réunis afin de proposer un spectacle magique : la scène tourne sur elle-même (afin d’éviter d’avoir le batteur de dos durant 2 heures !), les projections vidéos post apocalyptiques sur des toiles géantes qui apparaissent et disparaissent à volonté sont hyper ingénieuses (notamment « The Handler » où les deux guitaristes se retrouvent marionnettes d’un robot géant), mais le plus incroyable reste cette armée de bulles lumineuses volantes pilotées par drones (forcément). Aussi saisissant que sublime.

DSC03480

Si la mise en scène était bluffante, l’ambiance a aussi largement contribué à la réussite du show. Près de 20 000 personnes à l’unisson sur « Plug In Baby » ou « Uprising » et autant qui sautent et acclament Matthew Bellamy, qui jongle entre solo de guitare et solo de piano d’un bout à l’autre de la scène longue de 40 mètres. Le chanteur se fait très discret en paroles, se contenant d’un « Bonsoir Paris ! » en début de concert, mais brille d’un charisme dingue.

DSC03487

Vous l’aurez compris j’ai pris une vraie claque lundi soir, un peu similaire à celle de U2 en novembre denier dans la même salle ! Une scénographie ultra riche, des titres taillés pour la scène et une ambiance dingue, c’est un concert dont je me souviendrai très longtemps.

Découvrez les photos et vidéos du spectacle. N’hésitez pas à suivre mes aventures en direct sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Setlist du 29 février 2016 :

  1. Psycho
  2. Dead Inside
  3. Plug In Baby
  4. Supremacy
  5. The 2nd Law : Isolated System
  6. The Handler
  7. Stockholm Syndrome
  8. Supermassive Black Hole
  9. Prelude
  10. Starlight
  11. Citizen Erased
  12. Munich Jam
  13. Madness
  14. Undisclosed Desire
  15. Reapers
  16. Time Is Running Out
  17. Uprising
  18. The Globalist
    Rappel
  19. Mercy
  20. Knight Of Cynodia