Review : Shura débarque avec le meilleur album pop de l’année, je vous mets au défi de ne pas y succomber !

[dropcap]S[/dropcap]i vous ne connaissez pas encore Shura je ne vous en veux pas. Mais vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus ! Avec son premier album « Nothing’s Real », la jeune anglaise de 25 ans signe – de loin – le meilleur essai pop de l’année !

Après avoir teasé son disque pendant une bonne année, en égrainant les petites bombes « 2Shy », « Indecision » et « White Light », Shura (née Aleksandra) nous offre avec cet album une compilation de titres pop délicieusement rétros. Des titres dans la lignée des premiers tubes de Madonna, période « Holiday ». En témoigne l’irrésistible « What’s It Gonna Be? » produit par Greg Kurstin, déjà à l’oeuvre sur des petits succès comme « Hello » ou « Chandelier » !

« Nothing’s Real » est un album dansant, doucement mélancolique, mais terriblement enivrant. Les titres s’enchaînent à merveille, tantôt mixés ensemble comme « Kidz’n’ Stuff » et « Indecision », tantôt en extended comme « White Light ». Bref, tout est fait pour faire durer le plaisir.

La voix de Shura, elle, nous transporte un moment dans un slow romantique sur « Touch ». Nous fait sauter sur notre lit d’adolescent avec « What Happened To Us? ». Enfin elle nous excite dans l’ambiance d’un club 80’s grâce à « Nothing’s Real ».

Alors que ce début 2016 est assez morose au niveau pop, Shura apporte un vent de fraicheur et de légèreté délectable ! Si elle ne cherche pas à s’imposer dans le modèle d’une popstar A-list, elle a, comme Yelle, toutes les cartes en main pour nous faire danser pendant très longtemps !

Shura sera en concert à Paris, au Point Ephémère, le 17 novembre prochain.

A retenir : « Indecision », « White Light », « What’s It Gonna Be? », « Nothing’s Real ».
Note : 87 / 100