Madonna

Flashback sur un de mes concerts les plus marquants : Madonna à Nice en 2012.

Sur ce blog je reviens rarement sur les concerts que j’ai vu avant son ouverture. Mais certains ont tellement été une claque, que c’est toujours agréable de se remémorer ces instants. Et niveau claque difficile de faire mieux que ma rencontre avec Madonna en live !

C’était il y a 4 ans, sous la chaleur assommante de Nice. A l’époque, encore jeune et courageux, j’avais attendu dès 10 heures du matin (et après 3 bonnes heures de route) pour un concert qui n’a commencé… qu’à 22 heures ! Je ne vous cache pas que l’attente fut pénible, les insupportables fans italiens n’aidant pas à la bonne humeur. Mais une fois le show commencé, plus aucun soucis. Direction deux heures aussi incroyables qu’inoubliables. Car Madonna reste la popstar la plus iconique de notre génération. Elle l’a encore prouvée avec son « Rebel Heart Tour » l’an dernier, même si ce show était nettement en dessous du « MDNA Tour » de 2012.

Mon plus lointain souvenir avec la Madone remonte à 1998, et le clip de « Frozen ». J’avais 8 ans à l’époque et je commençais à me rendre compte qu’il y avait autre chose dans l’univers musical que Dorothée. Depuis ce moment-là je l’ai toujours suivi de près, sans jamais avoir l’occasion de la voir sur scène. C’est en ça que j’ai une tendresse toute particulière pour « MDNA Tour », celle de la toute première fois. En plus du fait d’avoir assisté à la machine de guerre pop la plus impressionnante qu’il m’ait été donné de voir jusqu’à Beyoncé le mois dernier !

Madonna
Ma seule photo potable du concert !

Ecrans gigantesques, plateformes et trappes de partout, des acrobaties dans tous les sens : pas le temps de respirer ! Dès son arrivée dans sa petite chapelle volante de « Girl Gone Wild », jusqu’au dancefloor surpuissant de « Celebration », Madonna nous choppe et nous embarque avec elle sans qu’on ait le temps de donner notre consentement (mais il était déjà plus ou moins acté dans les 120€ de la place en fosse…)

Paradoxalement, un des moments forts n’a pas fait parti du concert. C’était vers 17h30 quand nous sommes entrer dans le stade et qu’elle était déjà sur scène ! En jogging, casquette vissée sur la tête avec une cagoule jaune (qu’elle réutilisera durant le concert en soutien aux Pussy Riots), elle finissait les balances et nous a offert « Turn Up the Radio ». Moment unique et exceptionnel.

Mais si je ne dois garder qu’un seul moment, c’est sans conteste « Like A Prayer ». Une des chansons que j’ai le plus écouté dans ma vie, tous artistes confondus. Ce genre de titre dont on n’arrive pas à se défaire, et qui, à chaque écoute, nous procure les mêmes sensations que la toute première fois. Autant dire que la voir chanter ce titre, dans sa version originale sans remix douteux comme elle a pu le faire, à moins de 2 mètres, ça m’a foutu les poils en plus des larmes aux yeux.

J’espère revoir Madonna sur scène, car ça reste mine de rien une artiste incroyable, mais je doute qu’elle puisse proposer quelque chose qui me marquera autant. Seul l’avenir le dira !

Set list du concert du 21 août 2012 :

  1. Girl Gone Wild
  2. Revolver
  3. Gang Bang
  4. Papa Don’t Preach
  5. Hung Up
  6. I Don’t Give A
  7. Express Yourself / Born This Way
  8. Give Me All Your Luvin’
  9. Turn Up the Radio
  10. Open Your Heart
  11. Masterpiece
  12. Vogue
  13. Candy Shop
  14. Human Nature
  15. Like a Virgin
  16. I’m Addicted
  17. I’m a Sinner
  18. Like a Prayer
  19. Celebration