julien doré

Plus solaire, apaisé, ouvert sur la nature et sur l’Autre, Julien Doré propose avec « & » (prononcer « esperluette ») un album poétique qui nous plonge dans un été indien sans fin. Review.

[dropcap]R[/dropcap]evenu au début de l’été avec « Le Lac », illustré par un sublime clip entre montagne et bords de mer, en compagnie de la très distinguée Pamela Anderson, Julien Doré donnait le ton de cette nouvelle ère. Plus lumineux que « LØVE », et toujours avec l’Amour comme sujet de prédilection.

3 ans après le succès colossale de son précédent album, et de la tournée qui en a découlée, Julien s’est exilé entre la Camargue et le Mercantour pour réaliser « & », un quatrième album qui se veut comme « ligature entre l’autre & l’ailleurs ». Un disque ouvert sur l’autre et moins autocentré que le précédent. 13 titres qui forment un ensemble d’une cohérence parfaite. Ils qui invitent au voyage de « Porto-Vecchio », à « Beyrouth plage », en faisait un stop par l’Italie avec « Romy » chanté dans la langue de Dante, et par la plage « Coco Câline ».

Outre des titres entraînants (comme « Corail » en duo avec la révélation Juliette Armanet ou « Moonlight Serenade »), c’est sur les ballades que la voix suave de Julien Doré nous séduit et nous emporte encore et toujours : « De mes sombres archives », « Eden », « Mon Echo » et « Sublime & Silence » qui porte très bien son nom.

Impossible de parler de cet album sans mentionner l’esthétisme ultra soigné des supports physiques qui l’accompagnent. Servis par de superbes photos d’extérieur et de paysages, elles nous plongent encore plus dans l’univers offert par ce disque.

« & » est certainement le plus réussi et le plus bel album de pop française de l’année. Une véritable escapade de 50 minutes en compagnie d’un artiste sincère. Auquel on s’attache chaque fois un peu plus à chaque album.

Julien Doré repartira sur les routes dès le mois de février, et passera au Zénith de Paris le 10 mai 2017. En attendant, je vous invite à vous replonger dans son « LØVE Tour » auquel j’ai assisté à Lyon en février 2014 !

A retenir : « Romy », « Sublime & Silence », « Le Lac », « Coco Calîne ».
Note : 85 / 100