Beth Ditto

Cinq ans après le dernier album de Gossip, Beth Ditto s’émancipe et nous offre un premier album délicieux. Review.

[dropcap]E[/dropcap]lle se sera faite attendre. Six ans après son brillant EP emmené par le tube « I Wrote The Book » et produit par Simian Mobile Disco, Beth Ditto sort (enfin) son premier album solo « Fake Sugar ».

Entre temps, Beth a sorti un dernier album avec Gossip, « A Joyfull Noise » en 2012, elle a lancé sa ligne de vêtement avec Jean-Paul Gaultier et s’est mariée avec sa compagne de longue date. Le divorce est lui intervenu avec Gossip, après 17 ans et quatre albums.

Mais on retrouve au travers des 12 pistes de l’album de « Fake Sugar » le même ADN qui a fait le succès du groupe et de la chanteuse. Co-écrit quasi exclusivement avec Jennifer Decilveo, l’album nous transporte entre le rock sexy et brulant (« Fire », « Oh La La »), les hymnes pop aux refrains fédérateurs (« We Could Run », « Go Baby Go ») et ballades envolées (« Love in Real Life »).

Beth Ditto

Beth replonge également dans ses racines de l’Arkansas. Elle a ajouté à son disque quelques sonorités blues/country (« In And Out » et « Fake Sugar »). Un multitudes de styles qui se conjuguent à merveille avec sa voix de diva punk-rock. Une voix qui n’a jamais été claire et maitrisée, en témoigne le très beau « Lover ».

Seul petit regret, celui de ne pas retrouver cette Beth Ditto débordante d’énergie. Sur « Fake Sugar » c’est une Beth beaucoup plus posée que celle de Gossip qu’on écoute. Seul « Oh My God » contient quelques réminiscences de l’énervement tubesque des titres du groupe.

Néanmoins, nul doute que les tubes du groupe et ceux de l’album solo se marieront parfaitement en live. Ditto sera en concert en France à l’automne prochain, à Toulouse, Lyon, Nantes, Strasbourg, Lille et à Paris au Bataclan le 7 octobre.

A retenir : « We Could Run », « In And Out », « Oh My God »
Note : 75 / 100