Je pourrais comparer le « Dangerous Woman Tour » à un concert Instagram. Ceux où les titres défilent aussi vite que des storys, où la forme est très jolie (Ariana Grande a un sens inné de la pause), mais où le fond semble terriblement creux quand on gratte un peu.

Qu’est-ce qu’Ariana Grande a à dire à son public ? Quels messages pour ces gamines de 12 à 15 ans dont elle est l’égérie ? On n’en saura rien. Car Ariana Grande se contente de chanter (elle le fait très bien et c’est pour ça qu’on est venu aussi), d’exécuter parfaitement son show, à défaut de la vivre, et de susurrer quelques timides « Paris je t’aime » en français dans le texte.

Ariana Grande

La chanteuse est très peu communicative. Aucun mot non plus sur l’attentat de Manchester, et c’est plutôt louable de ne pas réutiliser le drame. Seule allusion, une reprise de « Somewhere Over The Rainbow », malheureusement sans vraie émotion derrière. Ce titre, elle l’a chanté dimanche dernier lors du grand concert hommage « One Love Manchester ». C’était alors un beau moment d’émotion et de partage qui a fait tort à cette soirée parisienne.

Car pour la reprise du « Dangerous Woman Tour », Ariana Grande a choisi Paris. Le sécurité était, logiquement, à son maximum. Il semblait même plus facile d’entrer en Corée du Nord que dans l’AccorHotels Arena ! Mais tout ça n’a entaché en rien l’ambiance et l’excitation du public.

Ariana Grande

Arrivée à 21h10 au son de « Be Alright », brillamment remixé à la sauce voguing, Ariana et ses danseurs évoluent dans un décor minimaliste composé uniquement d’un immense rideau blanc où sont projeté les backdrops. Effet plutôt réussi même si le rendu global de la scène reste sombre et qu’on peine parfois à apercevoir « Ari ». Déjà qu’elle n’est pas très grande c’est encore pire lorsqu’elle elle s’assoie par terre durant trois ou quatre titres.

Les titres s’enchainent si vite qu’on a à peine de le temps d’en profiter. Composée principalement de son dernier album « Dangerous Woman », la set list reprend également les tubes de son précédent disque : « Love Me Harder », « Problem » (dans un remix totalement raté), et « One Last Time » sur lequel elle se retient d’échapper une larme. Certainement le seul vrai moment d’émotion de la soirée.

Ariana Grande

Ce n’est pas fréquent mais je suis vraiment sorti mitigé de ce concert. Certainement à cause de la froideur de l’artiste. Un aspect qui me gêne moins chez des Bruno Mars ou Beyoncé qui compensent en vivant leur show car c’est leur conception de l’entertainment. Ariana Grande est simplement dans l’exécution bête et méchante sans développer ni vision, ni propos artistique. Heureusement la voix (même si noyée sous les programmions et bandes), les tubes et l’ambiance étaient là. Mais je ne pense pas retourner la voir en concert de sitôt.

Découvrez mes photos, vidéos et mon vlog de la soirée ! Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Set list du 7 juin 2017 :

  1. Be Alright
  2. Everyday
  3. Bad Decisions
  4. Let Me Love You
  5. Knew Better Pt. II
  6. Forever Boy
  7. One Last Time
  8. Touch It
  9. Leave Me Lonely
  10. Side to Side
  11. Bang Bang
  12. Greedy
  13. Focus
  14. I Don’t Care
  15. Moonlight
  16. Love Me Harder
  17. Break Free
  18. Sometimes
  19. Thinking Bout You
  20. The Way (avec Mac Miller)
  21. Dang! (avec Mac Miller)
  22. Somewhere Over the Rainbow
  23. Problem
  24. Into You
    Rappel
  25. Dangerous Woman