Pendant 10 ans on les avait un peu oublié, et quand leur nom revenait dans la conversation c’était avec une pointe de nostalgie et de moquerie liée à nos look mi-gothique, mi-skateur d’adolescents du début des années 2000.

Pourtant c’est un retour gagnant qu’a réalisé Kyo en 2014 avec l’album « L’équilibre ». Un retour sans prétention mais qui a reconquis le public lors d’une grande tournée des zéniths l’année suivante.

Trois ans plus, Benoît, Nicolas, Florian et Fabien sont de retour avec « Dans la peau ». Un cinquième album qui concentre tout l’ADN de Kyo, sans pour autant être figé dans les sonorités d’il y a 15 ans. Entre électro et rock, les productions sont totalement dans leur époque et sont servies par des mélodies accrocheuses et des textes toujours aussi efficaces et percutants.

Car la force de Kyo, ça reste les textes. Avec ce quelque chose d’universel, on arrive sans mal à s’identifier à leurs histoires qui parlent d’Amour (qui généralement tournent mal, sinon ce n’est pas marrant) et du temps qui passe. Les thématiques sont les mêmes, mais l’angle a changé. Fini la dépression gothique d’un « Je saigne encore », place à des questions plus adultes sur la lassitude dans le couple, à l’instar du très réussi lead single « Ton Mec ».

Si aucun tube évident ne s’impose, le titre « Fremen » sort du lot. Plus puissant avec ses grosses guitares et moins sirupeux dans son interprétation, il offre une nouvelle facette du groupe qui n’est pas déplaisante !

Textes, mélodies, production : la première partie de l’album est un sans faute. Les titres « Plan A », « Prends-le » ou « Danse » sont également de jolies réussites. La seconde partie en revanche souffre d’un peu trop de tiédeur, où rien ne se démarque.

Il en reste tout de même que « Dans la peau » est une jolie réussite et confirme que Kyo a encore de belles choses à nous raconter !

Ils seront en tournée en 2018, avec en point d’orgue un passage à l’AccorHotels Arena le 24 novembre 2018. En attendant je vous propose de revivre le NRJ Music Tour à l’Elysée Montmartre auquel ils ont participé !

A retenir : « Ton Mec », « Fremen », « Plan A ».
Note : 73 / 100