Indochine

« Chaque seconde, chaque minute, chaque jour on se dit qu’on a une putain de chance d’avoir un public comme vous ». Nicola Sirkis a bien raison. Pour la première date parisienne de son « 13 Tour », l’AccorHotels Arena affiche complet. Il en est de même pour les deux suivantes ainsi que toutes les dates jusqu’au mois de juin.

Indochine fait sans conteste parti de ces « monstres sacrés » de la scène française, ceux capables de remplir toutes les salles du pays par leur simple nom, un cercle très fermé qui, depuis la disparition de Johnny, ne compte en fait plus que Mylène Farmer et eux.

Indochine

Ce « 13 Tour » démontre une nouvelle fois la ferveur immense du public français pour le groupe de Sirkis : ça crie, ça danse et ça chante par cœur toutes les paroles, qu’il s’agisse des tubes incontournables (« L’aventurier », « Trois nuits par semaine », « J’ai demandé à la lune ») ou du dernier album.

Ce dernier album justement, Indochine a largement misé dessus pour la set list de ce spectacle. Quasi interprété en intégralité, « 13 » ne laisse que peu de place aux anciens titres. Une surprise pour un groupe d’une telle longévité (ils vont sur leurs 40 ans de carrière) dont on aurait pu attendre 4 ou 5 titres récents avant une plongée dans leur répertoire. Un mal pour un bien tellement ce disque et réussi et, comme je le disais à sa sorti, taillé pour le live !

Indochine

« Tomboy 1 », « Un été français », « 2033 », « Song for a dream »… Tous ces titres s’imposent déjà comme des classiques du groupe. Mention spéciale à « Gloria » et « Karma girls » tous les deux servis par une scénographie aussi belle que poétique.

Venons-en à la scénographie : je n’avais jamais vu ça ! Dans l’idée d’explorer le thème spatial de la chanson « Black Sky », un gigantesque écran a été installé au plafond, occupant presque toute la surface de l’AccorHotels Arena. Le rendu est exceptionnel, aussi bien lorsqu’ils projettent des visuels de Voie lactée que lorsque Asia Argento nous regarde d’en haut pour chanter « Gloria » en duo avec Sirkis.

En 2h30 Nicola Sirkis et ses acolytes nous offrent un show puissant, soigné et si riche visuellement qu’on a à peine le temps de remarquer que le chanteur a délaissé ses cheveux noirs corbeau légendaires pour un blond platine… qui ne lui va pas si mal !

En résumé : un concert inoubliable à l’image d’un groupe culte. Je ne peux que vous conseiller d’allez les voir. Ça tombe bien, ils prolongent leur tournée jusqu’à la fin de l’année… mais dépêchez vous car ça se rempli très vite !

Découvrez mon vlog et mes photos et vidéos de la soirée, et pour suivre mes aventures en live suivez-moi sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Set list du 16 février 2018 :

  1. Black Sky
  2. 2033
  3. Henry Darger
  4. Station 13
  5. Adora
  6. Alice & June
  7. La vie est belle
  8. Tes yeux noirs
  9. Gloria
  10. Kimono dans l’ambulance
  11. Song for a dream
  12. Un été français
  13. TomBoy 1
  14. À l’assaut (Des ombres sur l’O)
  15. Canary Bay / Kill Nico/ Les Tzars / Paradize / Kill Nico
  16. Electrastar
  17. J’ai demandé à la lune
  18. College Boy
  19. Trois nuits par semaine
    Rappel
  20. L’aventurier
  21. Karma Girls