Super Bowl : Justin Timberlake ne fait pas d’étincelles

Pour son Super Bowl Justin Timberlake a sorti les tubes et offert une performance maîtrisée, sans pour autant faire d'éclat.

Justin Timberlake au Super Bowl c’était une évidence : un répertoire rempli de tubes, un performer né et un album qui sort deux jours avant l’évènement.

Mais voilà, dès l’annonce de sa prestation à l’automne les critiques ont fusé, pointant du doigt sa dernière participation en 2004 et l’incident du « nipplegate » qui avait plus que terni la popularité de Janet Jackson, tandis que Justin était passé entre les griffes de la polémique. 14 ans plus tard les réseaux sociaux ne lui pardonne pas et s’interroge : pourquoi lui et pas Janet ? Pendant ce temps Timberlake fait profil bas et ne survend pas sa prestation, si bien qu’on avait failli l’oublier.

A défaut de l’oublier, on ne s’en souviendra pas pour autant. Si Justin Timberlake a les tubes et le talent de son côté, son haltime show sentait le réchauffé et était loin d’être du niveau de la fabuleuse performance de Lady Gaga l’an dernier.

Set list prévisible et visuels inexistants, le set de Timberlake manquait cruellement de travail et d’investissement. Là où Beyoncé, Katy Perry et Gaga l’avait envisagé comme une étape cruciale de leur carrière (à juste titre quand il y a environ 120 millions de téléspectateurs de l’autre côté de l’écran), JT a proposé une prestation digne d’un medley aux VMA : c’est sympathique, c’est efficace mais on y reviendra pas.

Le seul moment « wahou » était probablement lors de l’hommage sobre et approprié à Prince et ce plan de Minneapolis illuminée de violet avec la projection de « love symbol », deux emblèmes du chanteur décédé en 2016.

Même si son album « Man of the Woods » est loin de faire l’unanimité, Justin aura une chance de se rattraper lors de sa tournée qui passera en France le 22 juin prochain à l’AccorHotels Arena.

En attendant, je vous propose de revivre en ma compagnie cette mi-temps avec mes commentaires en direct !