C’est certainement la plus belle sortie de ce début d’année. Avec leur premier album, le duo Her qui réunit deux amis de lycée, Victor Solf (au chant et clavier) et Simon Carpentier (au chant et à la guitare), offre une collection de titres néo-soul léchés, séduisants et savoureux.

Her était un duo jusqu’à l’été dernier, avec le décès tragique de Simon emporté par un cancer. Victor, comme un devoir de mémoire, a choisi de continuer et de mener à bien le projet qu’ils ont initié en 2015 avec la sortie d’un premier EP.

Après leur premier groupe aux sonorités pop-rock (The Popopopops), les deux rennais dans une quête de liberté artistique se sont lancés dans le projet Her. Fin 2015 ils explosent avec le tube « Five Minutes », suivi au printemps 2017 par un second EP où figure l’autre tube « Blossom Roses ».

Suivant la disparition de Simon, Victor a finalisé ce premier album aussi minutieux qu’ambitieux. Quatorze titres qui traversent les styles. Il y a du hip-hop, notamment « On & On » en feat avec la sensation belge Roméo Elvis qui pointe du doigt notre génération pervertie aux réseaux sociaux. Mais aussi du funk sur « Icarus » ou « Wanna Be You », et surtout une soul tubesque avec « Neighbohood » et « Swin ». Le tout porté par la voix si élégante de Victor Solf.

Avec ce premier album Her réussit l’exploit de nous capturer dès la première écoute mais, surtout, de nous faire revenir avec un plaisir décuplé à chaque écoute. A une époque où tout se jette une fois consommé, c’est un coup de maître.

Her sera en tournée jusqu’au mois d’octobre et de passage à Paris le 25 avril à l’Olympia.

A retenir : « On & On », « Five Minutes », « Neighbohood » et « Swin ».
Note : 84 / 100

« Her », disponible depuis le 30 mars chez Barclay/Universal Music.