Christine and the Queens nous dévoile Chris avec « Damn, dis-moi »

Pour son grand retour Christine and the Queens s’est transformé en Chris, un alter égo qui compte bien nous faire danser grâce au tube « Damn, dis-moi ».

Dites au revoir à Christine and the Queens et bonjour à Chris ! Quatre ans après le succès phénoménal et international de son premier album « Chaleur Humaine », celle qui ne tient pas debout revient avec un nouveau son et une nouvelle identité.

Un nouveau pseudo unisexe, un look androgyne… on serait presque tentés de croire que Chris va nous faire son coming-out transgenre. En réalité, c’est tout un concept qu’elle nous annonce avec ce come-back : celui de l’exploration de la masculinité à travers la féminité. Vous suivez toujours ? Terriblement inspirée par la Madonna machiste et toute en muscle période « Blond Ambition Tour », Christine a développé au travers de Chris un personnage de petite frappe chef de bande peu fréquentable, mais dont l’objectif principal est de nous faire danser et suer.

Une transformation qui se traduit musicalement par ce premier single « Damn, dis-moi » (accompagné de sa version anglaise « Girlfriend ») où Chris nous dévoile un son plus pop, plus funk, plus musclé, mais surtout irrésistible et toujours à son image.

A l’oreille l’influence des 90’s est indéniable, à l’œil c’est celle de Michael Jackson qui frappe. L’esthétique de la vidéo, aussi simple que travaillée, nous projette dans une remake de « West Side Story » où l’idée forte repose sur une chorégraphie martiale, physique et sensuelle exécutée par Chris et son gang. Un avant goût de ce qu’elle nous réserve en live ? Réponse à la fin de l’année pour sa tournée française qui s’achèvera le 18 décembre à l’AccorHotels Arena.

On ne sait rien sur le second album de Chris, si ce n’est qu’il sortira en septembre. Et on a plutôt très, très hâte !