Shakira

« J’avais peur de ne plus pouvoir chanter. Ce miracle c’est grâce à vous. ». C’est par ces mots, prononcés dans un français quasi impeccable, que Shakira s’est justifiée (et excusée) du report de ses concerts initialement prévues en novembre dernier, à cause d’un problème aux cordes vocales.

Après sept ans d’absence, la superstar colombienne était de retour à Paris à l’occasion du « El Dorado World Tour », pour défendre l’album du même nom sorti l’an dernier. Malheureusement depuis 2011 et les succès de « Waka Waka » et « Loca », on ne peut pas dire que Shakira ait beaucoup bousculé nos playlists…

Son précédent album, sorti en 2014, amorçait déjà le vide artistique présent dans « El Dorado », une compilation de titres faciles, génériques et sans consistance. Et c’est exactement ce qu’on a retrouvé ce mercredi soir sur la scène de l’AccorHotels Arena.

Shakira

Après une entrée aussi simple que dynamique sur « Estoy aquí » et « ¿Dónde estás corazón? », deux titres rescapés de sa période brune, suivi de l’irrésistible « She Wolf », les limites du jeu de scène de Shakira se font sentir. En un peu moins de deux heures, la chanteuse va beaucoup (beaucoup) agiter ses cheveux et abuser de son inimitable déhanché vu et revu depuis plus de quinze ans… et c’est un peu light ! Surtout quand le playback se fait bien entendre sur pas mal de titres…

C’est la première fois que je voyais Shakira en concert, et pourtant j’ai eu l’impression d’un déjà vu. Tout semblait avoir un goût de réchauffé, en particulier la scénographie qui manquait cruellement d’idées. Quelle utilité d’avoir un écran géant si c’est pour le laisser éteint la moitié du concert et diffuser des vidéos esthétiquement ringardes (« Me enamoré », « Waka Waka », «La bicicleta »…) le reste du temps ?

Shakira

Heureusement la Colombienne possède de jolis tubes dans son répertoire (« Whenever Wherever », « La Tortura », « Waka Waka », « Loca » et « Rabiosa », ces deux titres malheureusement tronqués et réunis dans un medley) qui lui permettent sans mal de faire lever les 18 000 spectateurs présents.

En revanche, certains choix de set list sont plus douteux, à l’instar de la réorchestration d’ « Underneath Your Clothes », une reprise sans surprise ni émotion de « Je l’aime à mourir » ou l’idée de conclure le show par « La bicicleta », titre qui semble bien anecdotique après l’excellent « Hips Don’t Lie ».

Shakira

Deux semaines après avoir vu le brillant show de Katy Perry dans la même salle, autant dire que le choc est plutôt brutal face à ce spectacle démodé et aussi peu abouti, malgré une attente de plus de sept années. Une vraie déception mais qui ne surprend pas au regard de la carrière d’une chanteuse qui s’implique plus à être égérie pour du dentifrice et des bateaux de croisière qu’à faire de bonnes chansons…

En tournée jusqu’en novembre, Shakira sera en concert à Bordeaux le 24 juin et à Montpellier le 25.

Découvrez mes photos de la soirée ! Pour suivre mes aventures en live n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram !

Set list du 13 juin 2018 :

  1. Estoy aquí / ¿Dónde estás corazón?
  2. She Wolf
  3. Si te vas
  4. Nada
  5. Perro fiel
  6. Underneath Your Clothes
  7. Me enamoré
  8. Inevitable
  9. Chantaje
  10. Whenever, Wherever
  11. Amarillo
  12. La tortura
  13. Antología
  14. Can’t Remember to Forget You
  15. Loca / Rabiosa
  16. La La La (Brazil 2014)
  17. Waka Waka (This Time for Africa)
    Rappel
  18. Je l’aime à mourir
  19. Hips Don’t Lie
  20. La bicicleta