Shawn Mendes

Il est jeune, il est beau et à même pas 20 ans (il les aura en août) Shawn Mendes affole les charts et les adolescentes du monde entier depuis quatre ans déjà.

« Stitches », « Treat You Better », « There’s Nothing Holdin’ Me Back »… si les singles du canadien cartonnent dans le monde entier et cumulent des centaines de milions de vues sur YouTube, sa pop teintée de folk et guitares acoustiques a encore du mal à s’imposer en France. Un territoire peuplé d’irréductibles fans de Maître Gims qu’il va tenter de conquérir avec troisième album, sobrement intitulé « Shawn Mendes ».

Un nouveau disque qui séduit déjà grâce à des productions plus riches et matures que ses deux précédentes réalisations (« Handwritten » en 2015 et « Illuminate » en 2016). Les textes se font eux plus introspectifs et donnent une épaisseur relativement intéressante à un artiste qu’on pourrait aisément classer comme un chanteur à minettes aux refrains sucrés.

Shawn Mendes

Co-auteur des quatorze titres du disque, Shawn y exprime ainsi ses anxiétés et son manque de confiance en lui sur « In My Blood » et évoque également, sur « Youth » en duo avec mon chouchou Khalid, les peurs d’une jeune génération qui vit dans un monde toujours plus difficile. Une référence directe à l’attaque terroriste à l’issue du concert d’Ariana Grande à Manchester l’an dernier.

Mais rassurez-vous, les chansons d’Amour sirupeuses sont tout de même au programme : « Why », « Because I Had You » ou « Fallin’ All in You », titre co-écrit avec Ed Sheeran (difficile de ne pas reconnaître sa patte).

Parmi les titres les plus accrocheurs du disque on retiendra surtout « Nervous » et « Lost in Japan », deux morceaux où la ressemblance avec Justin Timberlake est aussi frappante dans le grain de voix que dans le style funk/r’n’b des productions. Une référence totalement assumée par le chanteur et qui révèle sa plus grande faiblesse : son manque d’individualité et d’une personnalité marquante.

Néanmoins cet album, avec son authenticité et son efficacité, laisse entrevoir toutes les capacités du jeune chanteur. A lui de savoir abattre les bonnes cartes. Premier élément de réponse en concert en mars 2019 avec deux dates en France : le 19 à Paris et le 30 à Montpellier.

A retenir : « In My Blood », « Nervous » et « Lost in Japan »
Note : 73 / 100